Butembo: paralysie partielle d’activités sur appel des mouvements citoyens pour exiger la levée de l’état de siège

Les activités socio-économiques ont tourné au ralenti, ce lundi 14 mars 2022, au centre commercial de Butembo. Une bonne partie de la population, sur appel de la Synergie de certains groupes de pression et mouvements citoyens, n’ont pas vaqué à leurs activités quotidiennes. 

La ville s’est d’abord réveillé dans le noir, à la suite des arbres abattues nuitamment par des inconnus au niveau de l’ITAV et qui sont tombés sur la ligne de transport  moyenne tension de la centrale hydroélectrique d’Ivugha qui désert les villes de Butembo et Beni en énergie électrique. Conséquences, plusieurs services, utilisant cette source d’énergie, n’ont pas fonctionné.

Peu avant 7 heures du matin, quelques barricades ont été visibles dans certains carrefours, notamment sur rue d’Ambiance, rond-point Kituli et au niveau de Vuhesi, au pont située à la sortie de la concession de l’ITAV. La police, déployée presque dans tous les coins supposés chauds de la ville pour parer à toute éventualité, était plutôt chargée de lever les barricades pour dégager les artères.

Dans certains endroits, à l’instar de l’Avenue du Centre, quelques jeunes gens ont tenté d’allumer le feu dans le carrefour situé près du bureau administratif de la commune de Kimemi, avant de se voir disperser par des policiers commis à la sécurité de ce bureau.

A tout, la police fait état de 4 jeunes arrêtés pour avoir jeté des projectiles sur sa jeep et quelques dégâts matériels enregistrés.  Cependant, la nouvelle porte-parole de la police en ville de Butembo, le Commissaire Principal Kahindo Kendakenda Cecile assure que la situation est sous contrôle.

 

Jackson Sivulyamwenge 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE