Butembo-Beni/ sabotage des poteaux de ENK: condamnations de Carly Kasivita, ENK et Mouvement Antigang

Les langues se délient suite à la coupure généralisée du courant à Butembo et Beni suite à la destruction méchante par des inconnus de la ligne de transport d’électricité qui dessert ces deux entités.

Pour le Carly Nzanzu Kasivita, tous ceux qui encouragent la barbarie contre les investissements privés dans le secteur si important comme l’électricité ne sont pas différents des commandants ADF. Dans un tweet publié ce lundi 14 mars 2022, le gouverneur en congé de la province du Nord-Kivu écrit : « faisons la politique autrement sans intox. Le futur de la région dépendra de l’afflux des investissements économiques », exhorte-t-il.

Le Mouvement citoyen Antigang de son côté s’insurge aussi contre les journées villes mortes organisées par une frange des Mouvements Citoyens de Butembo. Charles Lwanga, communicateur de cette structure fait savoir que pareille action ne peut amener à des résultats escomptés.

« S’attaquer au réseau électrique, brûler des pneus, faire fermer les boutiques relèvent de l’incivisme. L’action concrète serait la pression sur les députés nationaux et hommes politiques à Kinshasa dont les ministres de la Communauté originaire du Grand Nord  pour une évaluation et retrait des certaines autorités incompétentes. Nous estimons qu’il faut repenser l’action », dénonce-t-il.

Pour Energie du Nord-Kivu, la coupure du courant électrique observée ce lundi 14 Mars 2022 dans les villes de Béni et Butembo est un acte de sabotage contre cette société. Dans un message relayé sur la toile, Philémon Musavuli, communicateur de cette société, les auteurs de ces actes sont ceux-là qui combattent ENK.

Georges Kisando Sokomeka