Impact covid_19 : « Les musiciens doivent créer d’autres sources de revenus pendant ce temps de confinement et non mendier (Christian Kahavo, Studio Emmanuel d’Alzon.com) »

L’industrie du divertissement est celui qui a été le plus touchée par les effets négatifs de la pandémie à coronavirus. Du ballon rond à la musique en passant par le cinéma bien d’entreprises ont été obligées de mettre momentanément les clés sous le paillasson en attendant que le mauvais  temps passe. Comment les studios d’enregistrement et de montage de musique gèrent cette période de galère ? La voix de l’UCG est allée visiter le studio Emanuel d’Alzon. Com.

Ce n’est pas dans son studio magnifique que nous a reçu Kambale Christian Kahavo, directeur technique du Studio Emmanuel d’Alzon.Com. C’est dans une paillotte du Cercle du Cercle Culturel Yira Mirembe. Pour cause, le studio est fermé pour des travaux de réaménagement. Les responsables ont décidés de procéder à certains travaux et au renouvellement des équipements pendant cette période d’arrêt des travaux souligne-t-il.

« Avant le confinement, nous réfléchissions avec les artistes sur les nouvelles productions. Au début de l’épidémie, nous avions montés des messages de sensibilisation avec les artistes. Et après, nous avons décidés de fermer le studio. N’ayant pas assez des clients, nous ne pouvions plus continuer à engager des dépenses. Nous procédons aux travaux de réaménagement du studio, le décor, la révision des matériels,…. »

Christian Kahavo appelle les artistes à un esprit d’initiative et surtout à ne pas se transformer en mendiants.

« Le confinement a touché sur le social de tout le monde. On doit s’adapter. Et les artistes doivent apprendre à créer des activités génératrices de revenus que de mendier. Selon chacun ses aptitudes, il doit s’investir dans une activé pendant ce temps durs. »

Néanmoins, les artistes sont appelés à jouer un rôle essentiel dans la lutte contre cette pandémie dans la sensibilisation de la population.

Hervé  MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE