Ituri : le gouverneur appelé à concrétiser sa promesse, celle de « traquer, sans état d’âme, tous les groupes armés » (CRDH)

Après l’attaque de la cité de Komanda la nuit du vendredi à ce samedi 9 avril 2022, les organisations de la société civile locale déplorent la non tenue de la promesse faite par le Gouverneur militaire de l’Ituri.

Le Lieutenant-Général Kashama Johny avait, lors de son récent retour de Kinshasa, promis de traquer, sans aucun état d’âme, tous les groupes armés actifs en Ituri.

Mais sur le terrain, les rebelles ADF continuent à commettre des exactions contre les civils, a déploré, ce samedi 9 avril 2022, Christophe Munyanderu de l’ONG Convention pour le Respect des Droits humains.  Il fustige également l’inaction de la MONUSCO.

« L’entité qui a été attaquée est proche de la base de la MONUSCO, environ 120 mètres. Malheureusement, aucune intervention des casques bleus n’a été  enregistrée. Aussi, nous appelons le gouverneur de province à venir concrétiser sa promesse faite lors de son retour de Kinshasa. Il nous avait dit qu’il vient traquer, sans état d’âme,  tous les groupes armés actifs dans la province de l’Ituri. Jusqu’à présent, cette promesse n’a jamais été concrétisée. Raison pour laquelle, la population attend du gouverneur de province, la concrétisation de cette promesse », affirme Christophe Munyanderu.

Notons qu’au moins deux personnes, parmi lesquelles un élève finaliste, ont trouvé la mort dans une nouvelle attaque attribuée aux rebelles ougandais ADF à Komanda, dans le territoire d’Irumu en Ituri.  A côté des morts, deux autres civils ont été blessés, une maison incendiée et des boutiques pillées par les assaillants.

Jackson SIVULYAMWENGE.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE