Butembo-Beni: les conducteurs des taxis asphyxiés par l’insécurité grincent les dents

Les chauffeurs fréquentant l’axe routier Beni-Butembo s’inquiètent de la rareté des passagers observée sur cette route depuis ces quelques derniers mois. De plus en plus, les populations n’effectuent plus de mouvement de part et d’autres de ces entités, principalement à cause de l’insécurité dans la région.

Au parking la Victoire de Butembo comme à l’Agence CAKB située sur Avenue Matadi, c’est le grincement de dents dans le chef de nombreux chauffeurs forcés au chômage. Reportage de Julienne Muhima.

Assis depuis le matin sur un banc avec ses collègues, Fataki Mwasasi Mbale n’a pas trouvé de passagers en destination de Beni.   Représentant de l’agence CAKB, il explique cette rareté par  le fait que l’insécurité a impacté l’écoulement des marchandises. Ce qui fait que les commerçants ambulants n’effectuent plus de mouvement de Beni à Butembo et vice versa.

« Nous, taximan de Beni- Butembo, entendons les commerçants venant de Beni et ailleurs, ils ne peuvent venir qu’après avoir écoulé leurs marchandises à Beni. Or, actuellement, il n’ y a pas de vente à Beni à cause de l’insécurité, c’est pourquoi on a carence des passagers comme ce matin.

Dans le passé,  un client pouvait voyager entre 4 et 6 fois par semaine, mais aujourd’hui,  il est difficile de faire même trois tours de Butembo- Beni », se lamente-t-il. 

Espérant pour bientôt à l’amélioration de la situation, les chauffeurs demandent aux autorités militaires de tout mettre en œuvre pour sécuriser les zones de Butembo, Beni-Ituri.

Julienne Muhima

 

 

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE