Butembo : deux journées sans activités annoncées par des groupes de pression pour réclamer la paix à Beni-Ituri

La nouvelle Synergie des associations et corporations NSAC regroupant des syndicats, des corporations, des groupes de pression et mouvements citoyens reste déterminée à ne pas fléchir dans sa série d’actions en ville de Butembo pour exiger le retour de la paix à Beni. Les organisateurs ont organisé au premier jour de cette série d’actions citoyennes un feu funéraire dans différents carrefours de la ville de Butembo.  

18 H00 de mardi 07 Juin, une trentaine des militants de la Lucha et de la Véranda Mutsanga se regroupent au rond-point VGH scandant des chants patriotiques et des cris hostiles au Rwanda. Avec des calicots étalés sur le sol aux côtés du drapeau de la RDC autour duquel brillent des bougies, les manifestants lancent un message fort aux dirigeants, nous explique Me Kulhe T’hataa, porte-parole de la synergie.

« Comme on approche la date fatidique de la tenue de table ronde telle que convoquée par le Chef de l’Etat. Nous sommes en train d’envoyer un signal fort à cette table ronde pour lui dire que nous la population de l’Est, la population de Beni-Ituri, nous ne sommes pas d’accord avec la perpétuation d’un état de siège qui a montré ses limites », explique-t-il, avec un ton de colère.

Les manifestants réitèrent leur appel à l’incivisme fiscal et plaident pour la reconnaissance de Beni-Ituri comme zone sinistrée au cours de la table ronde annoncée par le Chef de l’Etat sur la situation sécuritaire de l’Est du pays.

« Nous sommes sinistrés, nous sommes meurtris ; nous avons plutôt besoin de l’aide de l’État au lieu de nous asphyxier avec une multitude de taxes, nous demandons en ce qu’on arrête avec le paiement des taxes », plaide-t-il.

Les cérémonies funéraires programmées mardi 07 et mercredi 08 juin à 18h pile seront suivies par deux journées de cessation de toutes les activités sur l’étendue de la ville de Butembo le jeudi 09 et vendredi 10 juin.   La synergie recommande la relève de tous les militaires ainsi que leur commandement la levée de la mesure de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri par le Président de la République.

Georges Kisando Sokomeka

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE