Butembo : faute des latrines, des déplacés de guerre hébergés dans un marché défèquent dans des sachets

Les déplacés de guerre hébergés   au marché de Mutsanga vivent dans des conditions difficiles. Ces déplacés ont déjà élu domicile dans cette aire de commerce qui sert depuis plus d’une année de camp d’hébergement de ces vulnérables fuyant les tueries en territoire de Beni et en province de l’Ituri.

Plus de 150 personnes parmi lesquelles 107 enfants réparties dans trois ménages sont domiciliés dans des bâtiments qui servaient jadis de boutique de commerce autour du marché de Mutsanga communément appelé Kisoko, en commune Bulengera.

Toutes les familles se disputent deux latrines qui sont pour le moment saturées. « Les déplacés de guerre défèquent dans des sachets avant de le jeter dans la rivière Kanyavuyiri », a déploré leur Président du comité des déplacés de Mutsanga.

« Toutes les latrines sont déjà saturées. Le risque de contamination du site en cas d’épidémie est grand », alerte-t-il.

Ces déplacés de guerre vivent de la charité des confessions religieuses, ONG et des structures diverses. Une ONG a très dernièrement volé à la rescousse de ce camp en le dotant d’un moulin accessible sans frais à tous les déplacés de guerre.

Georges Kisando Sokomeka

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE