Butembo : La stabilisation du taux de change est possible si la BCC arrive à une autre injection du dollar avec prudence (Prof Vahavi)

La flambée du taux de change en République démocratique du Congo s’explique par le contexte actuel de la pandémie à Coronavirus. Analyse du Professeur Vahavi Bertrand, spécialiste des questions de monnaie, fiscalité  et enseignant à l’Université Catholique du Graben.  Dans une interview exclusive accordée le lundi 11 mai à La  Voix  de L’UCG  et Moto Tv, cet expert a explicité certains faits qui seraient à la base de la hausse du taux de change.

En revenant  sur les causes et conséquences de cette crise financière liée au covid-19, le Professeur Vahavi cite, par exemple,  la fermeture des frontières nationales, l’absence de débouchés pour le réapprovisionnement en  marchandise et autres.

« Avec la fermeture des frontières il y a absence des débouchés pour le réapprovisionnement en marchandise couplé avec l’absence des produits primaires ou matières premières dont le reste du monde a besoin pour l’industrie. Quand tout le monde est en confinement cela entraine l’absence de transfert réciproque. Il n’y a pas des fonds pour payer les importations, moins encore pour encaissé les recettes des exportations. La Banque Centrale procèdera directement par la vente de sa monnaie face à cette hausse du taux d’échange. Elle vendrait sa propre monnaie c’est-à-dire qu’elle ramènera beaucoup plus le franc congolais que les dollars américains. Le renversement de la tendance est possible si la BCC arrive à une autre injection de la devise américaine et cela avec prudence pour ne pas privilégier la monnaie étrangère au détriment de sa propre monnaie », explique le monétariste.

Pour  pallier cette problématique, Professeur Vahavi propose quelques solutions que devrait envisager  la Banque Centrale du Congo, l’instance nationale chargée de réguler la politique monétaire.  « Si la Banque centrale du Congo procédait à une nouvelle injection d’une quantité appropriée des dollars  américains le taux peut être ramené à son état initial voire baissé davantage », conclu le Prof Vahavi.

Rappelons que le taux de change d’un dollars américains varie entre 1800 et 2000 FC.

Abel Konde

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE