Butembo : Les Victimes des coupures intempestives d’ENK appelées à porter plainte pour obtenir réparation (Edgard Mateso, Vice-Président SOCIV Nord-Kivu)

La société civile encourage les victimes des coupures intempestives du courant de la société Energie du Nord Kivu ENK de se constituer en une association des consommateurs. Cette dernière pourra porter plainte contre cette société pour obtenir réparation des dommages qu’entrainent les coupures non annoncées et  surtout servir d’interface pour les prochains défis. Cependant le gouvernement provincial vient d’accéder à la demande des forces vices en permettant qu’au minimum quatre fournissent du courant dans une ville dans le Nord-Kivu.  Telles sont les défenses de Monsieur Edgard Mateso, vice-président de la société civile Nord-Kivu, face à la question  de savoir le degré de l’accompagnement des forces vives dans les combats des gagnepetits victimes d’abus des grandes sociétés de fournitures d’électricité et autres. 

Il est un secret de polichinelle le fait que les forces vices se sont opposées au monopole d’une société d’électricité en ville de Butembo. Car elles savaient que la quantité que projetait produire la société ENK était insuffisante. Et c’est ce qui expliquerait certainement les coupures actuelles explique Edgard Mateso, ayant sur la table les différentes correspondances adressées sur cette question aux ministères de tutelle. En fait, les faits étant têtus, le gouvernement provincial ne vient que d’ordonner le fonctionnement d’au moins quatre sociétés dans une ville selon Edgar Mateso. Une ouverture à la concurrence qui pourra être bénéfique aux consommateurs souligne-t-il.Par ailleurs, les dommages ayant été entrainé par les coupures intempestives  doivent obtenir réparation. Ainsi les forces vives promettent un accompagnement aux victimes si elles se constituent en une organisation juridiquement reconnus des consommateurs.

« Jusqu’à présent c’est le courant (ENK, Ndlr) le plus cher de la république. Et nous avons même essayé de faire des recherches et nous avons trouvé que c’est le deuxième courant le plus cher au monde après les pays scandinaves. La première démarche qu’ils (les victimes, Ndlr) peuvent initier et que nous pouvons facilement appuyer, c’est de porter plainte contre cette société qui n’a pas rendu un service de qualité. Par ce qu’en principe avant toutes ces coupures, la société devrait d’abord s’excuser et annoncer. Mais ce qui est important  c’est de constituer une société des consommateurs qui sera l’interface permanant avec cette société, soutient Edgard Mateso, vice-président de la société Civile Nord-Kivu. » 

Les forces vices soulignent que c’est la bonne méthode pour avoir du poids contre toutes les sociétés qui abusent de la confiance de consommateurs.   

Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE