ESU/Butembo : la croissance du personnel scientifique et académique de l’UCG, un signe de maturité qui rejoint la vision du père fondateur Mgr Emmanuel Kataliko (SGAC)

L’Université Catholique du Graben, UCG  salue  l’homologation des grades de 41 enseignants par le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire depuis juin 2021.  

Selon le   Professeur Nzereka Mughendi Nissé, Secrétaire Général Académique de cette institution,   avec cette homologation de grade l’UCG  peut désormais compter sur un  personnel scientifique et académique  permanent composé de 8 Professeurs Ordinaires,  8 Professeurs, 11 Professeurs associés et 46 chefs de travaux.

Une  fierté, un signe de maturité mais les efforts doivent se poursuivre,   rassure le Secrétaire General Académique, Professeur Nissé Mughendi.

« En 32 ans si l’UCG peut produire 27 Professeurs et 46 chefs de Travaux, C’est un succès. Donc, je pense que nous nous dirigeons vers la maturité. Peut-être dans 20 ans, lorsque l’UCG va célébrer son Jubilé d’or, peut-être que nous serons devenu complètement indépendant, autonome ou moins dépendant », explique le Prof Nissé Mughendi.

Avoir un personnel qualifié permanant est  un sérieux avantage quand on organise le troisième cycle précise-t-il.

« Pour le troisième cycle il faut avoir un personnel permanant. Il faut avoir un nombre suffisant des professeurs qui ont un grade reconnu par l’Etat. Car ils faut au moins trois spécialistes pour pouvoir organiser une filière du troisième cycle ».

Cette ligné de la maturité dans laquelle s’inscrit l’UCG rejoint bien la vision de son fondateur Monseigneur Emmanuel Kataliko, renchérit-il.

« L’UCG a été fondée comme une université du village, par le village et pour le village. C’est donc une université qui doit tirer son village vers le haut. La devise de l’UCG c’est Ascende Superius. Ça veut dire qu’on doit toujours poussé plus haut. On ne doit se satisfaire du niveau atteint aujourd’hui. Nous devons maintenir les efforts qui nous poussé  à avoir ce que nous avons aujourd’hui et continuer à produire », explique l’académique.

Rappelons que l’UCG organise le troisième cycle dans 5 de ses 9  facultés. La spécialisation en médecine est co-organisée avec l’Université de Bukavu et l’Université de Goma.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE