Ituri : Des morts à la prison de Mambasa, la CODEPEF interpelle le ministre de la justice

C’est un SOS que lance la Convention pour le Développement des Peuples Forestiers CODEPEF Ituri. C’est à la suite de la situation dans la prison de Mambasa en territoire  éponyme. La CODEPEF Ituri a dénombré 25 détenus décédés depuis le début de l’année 2022 dont 15 depuis le début de ce mois d’avril.

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

Les cas de morts à la prison de Mambasa en Ituri inquiètent la Convention pour le Développement des Peuples Forestiers CODEPEF Ituri. Pour ce mois d’avril, la moyenne est d’un cas de décès à la prison par jour. Une situation pourtant connue des autorités censées prendre des mesures pour éviter la catastrophe, indique Me Laurent Kyeya, président de cette structure. Il parle de la carence et de la mauvaise qualité de nourriture à la base de ces cas de mort.

‘‘La raison c’est le manque de nourriture. Il arrive que les prisonniers de Mambasa passent trois jours sans manger. Certains passent même une semaine entière sans manger. Ils ont instauré un système de tours. Certains mangent au premier go et d’autres attendent la prochaine occasion. Il y a une situation de rareté de nourriture et de qualité assez médiocre de ce qu’ils mangent.’’

La CODEPEF Ituri alerte ainsi les autorités à tous les niveaux pour qu’elles prennent des mesures idoines.

‘‘La CODEPEF Ituri lance un appel pathétique à toutes les autorités politico-administratives, aux autorités judiciaires, aux organisations internationales de venir en aide aux prisonniers de Mambasa qui se meurent. La prison centrale de Mambasa est devenue un mouroir à ciel ouvert. La CODEPEF Ituri interpelle le ministre de la justice qui a en charge les prisons dans ses attributions, d’assurer la ration quotidienne à ces prisonniers sous sa responsabilité. Elle l’invite le ministre à faire son travail, à garantir le droit à la vie de ces personnes en détention.’’

Selon la CODEPEF Ituri,  cette situation aurait pu être évitée, les autorités administratives étant au courant de la carence de nourriture à la prison.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE