Massacres de Beni : Avec les massacres de Lisasa, le danger à la porte de Butembo selon une association des femmes et le mouvement citoyen Lucha

Dénoncer et alerter sur les massacres qui s’intensifient à Beni et s’étendent jusqu’aux environs de la ville de Butembo dans le Nord Kivu et demander des nouvelles consultations spécifiques sur la situation sécuritaire. Voilà l’objet de la marche qu’ont organisées les femmes réunies au sein de la Dyfegou Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance et les jeunes du mouvement citoyen Lucha dans les rues de Butembo.

Au cours de cette marche, les manifestants ont sensibilisé sur le danger que court la ville de Butembo après que Beni ville et Beni territoire aient enduré pendant six ans des massacres odieux. Le danger est à la porte de la ville écrivent-ils dans leur mémorandum lu et remis au maire. Dénonçant la passivité de l’armée et de la Monusco, la Dyfegou et la Lucha appellent au changement des stratégies pour faire face à l’ennemi qui selon eux, a tué plus de 4500 civils en 6 ans. ‘‘ les massacres qu’on croyait contenir s’étendent dans des entités jadis sécurisées et se rapprochent de Butembo, l’importante ville économique du Nord Kivu. Le cas des massacres enregistrés la nuit du 30 au 31 octobre 2020 dans le village de Lisasa…si rien n’est fait maintenant, je dis bien maintenant, le danger est à la porte de Butembo, et la ville sera à la merci des terroristes.’’

Les manifestations ont entre autres recommandations, la convocation des consultations spéciales pour la question sécuritaire parce pour eux, rien n’est plus urgent que la solution au calvaire sécuritaire vécu à Beni. ‘‘ Nous exigeons la convocation des consultations spéciales pour parler de la question sécuritaire à l’Est du pays, et particulièrement à Beni. Cela doit faire objet des consultations spéciales du chef de l’Etat. Comment prétendre avoir des pistes de solution sans rencontrer les fils du pays qui vivent ces crimes au quotidien ?’’s’interrogent les membres de la Dyfegou et ceux de la Lucha.

Le maire de Butembo a reçu ce mémorandum, promettant le canaliser à qui de droit.

Emmanuel Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE