Nord-Kivu: des dérapages enregistrés à Beni-Butembo à l’issue des journées sans taxi-mo

Le Réseau des Taximen au Congo, une plateforme regroupant les associations des taximan, évalue positivement les deux journées sans taxi décrétées dans la partie Grand Nord de la province du Nord-Kivu pour dénoncer l’insécurité. L’Appel a été largement respecté par les conducteurs des motos-taxis, se réjouit Jérôme Malume, un des communicateurs de cette plateforme. Cependant, quelques dérapages ont été enregistrés dans certains carrefours à Butembo comme à Beni. 

A l’instar de certaines barricades érigées à certains endroits par les taximan, un nouveau-né a failli perdre sa vie dans une altercation entre taximan au rond-point Kitulu, dans la commune de Mususa. L’incident s’est produit la soirée du lundi 18 juillet lorsque le convoi de trois taximan à provenance de la maternité  avec le bébé et sa mère a été bloqué par les autres taximan.   Témoignages.

« Je suis taximan, nous revenions de l’hôpital de Matanda avec mes deux autres collègues. Arrivés ici à Kitulu, un jeune garçon a surgi au milieu de la route pour barrer le passage, d’abord à celui qui transportait le nouveau-né et sont allés se cogner sur le monument du rond-point Kitulu. Si nous sommes allés prendre ces gens à la maternité c’est parce qu’ils sont nos voisins. Nous avons recommandé que le nouveau-né soit remis aux soins pour vérifier son état de santé », témoigne un taximan.  

Sur place-même, un homme de bonne volonté a dépêché le nouveau-né à l’hôpital avant la tombée de la nuit et les taximen, auteurs de cet acte se sont volatilisés dans la nature.

En réaction, le communicateur du Réseau de taximan au Congo, Jérôme Malule attribue la faute à la mère du nouveau-né pour avoir induit en erreur ces taximan. 

«Malheureusement, je ne sais pas si cette femme avait l’information que les taximan n’étaient en service. C’est que l’erreur doit revenir à cette femme-là qui savait consciemment que son taximan n’était pas au service. L’hôpital aussi, si c’est l’hôpital de Matanda, il a des ambulances qui pouvait déplacer cette femme jusqu’à la maison », s’est-il défendu.   

Par ailleurs, en ville de Beni, le Réseau de taximan au Congo condamne l’arrestation de l’un des responsables d’une association de taximan. Il aurait été arrêté sur ordre du maire de Beni pour n’avoir pas informé l’autorité locale sur les deux journées sans taxi dans cette ville.

Jackson SIVULYAMWENGE   

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE