Nord-Kivu : plusieurs familles des déplacés en provenance de Rwenzori vivent sans assistance à Butembo

La ville de Butembo connait un afflux des déplacés de guerre en provenance de plusieurs villages du Secteur de Rwenzori dans le territoire de Beni.

C’est après les tueries  du 13 décembre 2020 ayant fait douze victimes.

Plus de 250 ménages soit 2000 milles âmes, ces déplacés qui vivent à Butembo sans aucune assistance, fait savoir madame Masika Marie Jeanne, coordonnatrice d’ISPRON, une ONG qui se charge de l’encadrement de cette catégorie des vulnérables.

« Ils sont dans des familles d’accueils. Quelques bienfaiteurs nous viennent avec les habits. Nous appelons les autres à apporter les denrées alimentaires car les déplacés souffrent de faim », a-t-elle lancé.

Ces déplacés proviennent des agglomérations du secteur de Rwenzori notamment Nzenga, Kisima, Bulongo, Mutwanga, Lume et se dirigent en villes de Beni et Butembo.

Tel est  le cas de Madame Kavira Chantal qui  est désormais doublement déplacés de guerre. Il y a moins d’un mois qu’elle a quitté Eringeti pour Bulongo  de suite à l’insécurité. Et voilà elle est maintenant à Butembo depuis le dimanche 27 décembre pour le même motif.

« Mon mari a été tué par les rebelles. C’est après ce drame que je suis allé m’installer à Bulongo avec mes six enfants. Et voilà que nous avons fui jusqu’à Butembo où nous vivons dans la galère », explique mélancoliquement  cette dame.

Ces déplacés, disent fuir vers d’autres milieux plus sécurisés pour se mettre à l’abri. Ils ont tout abandonné dans leurs champs  dans une région considérée comme le grenier agricole du territoire de Beni.Là-bas, on y trouve de grandes plantations où sont produits du Cacao, du café, de la vanille et d’autres produits vivriers. Cette zone avait pendant longtemps été épargnée par les attaques des rebelles ADF.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE