RDC : « l’armée c’est une des meilleures écoles d’éducation » (CT Kambalume)

L’armée est une des meilleures écoles d’éducation. Propos du Chef de travaux Kambalume Raphaël, historien et enseignant à l’Institut supérieur pédagogique de Muhangi à Butembo. Il fait partie des jeunes étudiants qui avaient été soumis à une formation militaire forcée par le régime dictatorial de Mubutu, mais pour lui, cela a servi à quelque chose.

C’est en 1970 qu’un bon nombre d’étudiants de l’Université de Lovanium actuelle université de Kinshasa sont forcés à la formation militaire après qu’ils aient manifesté contre la dictature du président Mubutu. L’étudiant Kambalume Raphael, aujourd’hui Chef de travaux, se trouve dans le rang de ceux qui sont envoyés à l’académie.

« Ce n’était pas quelque chose qui venait du cœur des jeunes gens pour lutter contre ceci ou cela, non. Mais c’est parce que le pays était dirigé par un dictateur, et pour lutter contre cette dictature tout le monde avait fermé les yeux. Et donc, il n’y avait que la voix des étudiants qui pouvait être entendue à ce moment-là. C’est ainsi que nous, étudiants, avons célébré la journée du 04 juin et la pouvoir a mal vu cela », explique-t-il dans un entretien avec la Voix de l’UCG en marge de la journée nationale dédiée aux martyrs de l’indépendance.      

Toutefois, pour lui ce n’était pas du temps perdu, cela a servi à quelque chose.

« C’est après que nous avons compris maintenant que l’armée c’est l’une des meilleurs écoles d’éducation civique et politique. L’armée vous apprend à obéir », poursuit-il.  

C’est à vertu de cette expérience que cet ancien maire de Butembo salue le nouveau processus d’initiation à la formation militaire dans les programmes de l’enseignement supérieur et universitaire en RDC.

« Je pense que quelque chose de bien peut sortir de là parce qu’au moins les jeunes étudiants comprendront que c’est bien de servir son pays avant toute chose, ils comprendront que la nation compte avant toute chose », conseille CT Kambalume Raphaël.    

La formation militaire en faveur des jeunes étudiants pourrait permettre à la RDC de se constituer une armée des réservistes,  explique encore le Chef de travaux. Le pays pourrait ainsi faire face aux multiples agressions dont il fait face, a récemment expliqué le ministre congolais de la défense lors de la présentation  du nouveau plan de politique de défense dont s’est dotée la République démocratique du Congo.

Jackson SIVULYAMWENGE