RDC: les journalistes interpellés sur la campagne électorale précoce, Butembo fait preuve de bonne élève

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) prévient les professionnels des médias contre tout message de campagne électorale précoce. Alors que la RDC se trouve en plein processus électoral,  les médias doivent s’interdire de  présenter les candidats en dehors du cadre officiel relevant de la compétence de la CENI, rappelle cette instance de régulation des médias dans son communiqué publié lundi 19 décembre.

Au niveau de Butembo, la sous-section de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) qui, elle, est un organe d’autorégulation et dont la compétence ne se limite qu’au travail des journalistes et non aux contenus médiatiques, note qu’aucun dérapage n’a encore été enregistré  jusque-là.

« Comme UNPC, depuis le début de cette année, nous organisons une série de séances de renforcement de capacité des journalistes. Et parmi les sujets traités il y a notamment des sujets se rapportant à la couverture médiatique du processus électoral ; et les journalistes  de Butembo savent  que la campagne électorale est une période fixée dans le calendrier électoral, ce n’est que durant cette période-là que les différents compétiteurs des urnes vont se livrer à la campagne », explique Rachidi Amuri Kasongo, président sous-sectionnaire de l’UNPC Butembo.

D’après le calendrier électoral publié le 26 novembre dernier par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), la campagne électorale pour la présidentielle et les législatives est prévue du 19 novembre au 19 décembre 2023, et celle  des conseillers communaux et locaux ira du 4 décembre  au 18 décembre 2023.

Jackson SIVULYAMWENGE