Rutsuru : confusion entre autorités au sujet du retour de réfugiés congolais en Ouganda

La confusion règne, depuis le matin de ce jeudi 31 mars 2022 en territoire de Rutsuru, entre les autorités congolaises et celles de l’Ouganda au sujet du retour des populations dans leurs villages. Alors que la situation sécuritaire demeure imprévisible sur les lignes des fronts, quatre jours après des combats entre l’armée et les rebelles du M23, l’administration militaire de ce territoire de Rutsuru a, dans un communiqué publié ce même jour, appelé les familles déplacées à commencer à regagner villages,  notamment le groupement de Jomba.

« Monsieur l’Administrateur militaire du territoire de Rutsuru informe la population de la chefferie de Bwisha en particulier et les habitants de Rutsuru en général, que suite à la situation sécuritaire préoccupante des groupements Jomba, Busanza et Bweza, par l’attaque dans la nuit du 27 au 28 mars 2022 vers 2 heures du matin, des positions des FARDC sur les montagnes de Chanzu et de Runyunyi et par la tentative d’occupation des agglomérations Bunagana, Tshengerero, Kambidi et Rwanguba, l’administrateur militaire invite la population ayant quittés leurs logis dans les agglomértions citées ci-haut de pouvoir regagner leur village progressivement, car les FARDC nettoient la zone en sécurisant davantage les villages envahis par les troupes du M23 », note le communiqué signé par le Colonel Bakole, Nyengele Luc-Albert, administrateur de Rutsuru.

 

Un appel auquel s’opposent les autorités ougandaises.

Selon  Daniel Chematsi, journaliste basé à Rutsuru, celles-ci demandent aux familles congolaises qui se sont réfugiées en Ouganda à d’observer d’abord parce que, d’après elles, la situation demeure imprévisible avec la localisation des rebelles dans les brousses de la RDC frontalières avec l’Ouganda.

 

Notons que les rebelles du M23 se sont retirés mardi 29 mars de la zone de Tchengerero à environ 6 kilomètres du chef-lieu du territoire de Rutshuru sur la route de Bunagana. Cette zone est actuellement sous contrôle de l’armée et les assaillants ont pris une destination jusqu’ici inconnue.

Jackson SIVULYAMWENGE

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE