Santé : les hémorroïdes peuvent être pris en charge et guérissent, voici quelques conseils pour les éviter

Il est conseillé de prendre des aliments comme les légumes, beaucoup de fruits, bref des aliments riches en fibres et beaucoup d’eau et cela chaque jour, pour éviter la constipation qui est un facteur de risque des maladies hémorroïdaires. A cela, éviter aussi de rester longtemps assis ou longtemps débout conseil Dr Franck Sikakulya, médecin en spécialisation en Chirurgie Générale à Kampala International University. Nous parlons de cette pathologie fréquente dans notre chronique santé avec  Dr Franck.

La maladie hémorroïdaire, plus communément appelée les hémorroïdes, est définie comme étant une inflammation et une dilatation excessive des veines hémorroïdaires causant essentiellement des douleurs et des saignements. La protrusion de l’hémorroïde peut  être associée à la clinique de la maladie indique Dr Franck Sikakulya. Il mentionne qu’il y a quatre degrés d’hémorroïdes qu’il explique.

‘‘ L’hémorroïde du premier degré est plus souvent interne et ne s’extériorise pas. Le patient va vous consulter avec l’histoire de passer des selles sanguinolentes, et avec des prurits ou chatouillements au niveau anal, des douleurs quand il veut s’assoir. Là vous pouvez déjà penser à l’hémorroïde. L’hémorroïde du deuxième degré, le malade vous dira quand je vais en selle, la muqueuse anale s’extériorise ou fait une protrusion au niveau de la marge anale, et après, cette masse rentre d’elle-même à l’intérieur de l’anus. Pour l’hémorroïde du troisième degré, le malade vous dira qu’il sent une masse au niveau anal, mais il faut qu’il la pousse de lui-même en utilisant son doigt pour qu’elle rentre à l’intérieur de l’anus. Au quatrième degré, cette masse devient permanente au niveau anal et ne rentre plus à l’intérieur de l’anus.’’ 

Et pour éviter d’en avoir ou si on en a déjà, pour que les complications ne surviennent, il faut manger léger et consulter en temps.

Dr Franck conseille : ‘‘ Prendre un aliment léger riche en fibre, beaucoup d’eau… riche en fibre il veut dire, les légumes surtout, les fruits, les haricots… ça permet que les selles (matière fécale) que vous allez émettre soient plus fluide ou légère que d’être concentrée ou dure et amener à une constipation qui est un facteur de risque de développer l’hémorroïde. Eviter de passer beaucoup de temps debout ou assis’’

Le médecin spécialisant et chercheur note également que les hémorroïdes peuvent faire suite à des accouchements multiples par voie basse chez les femmes.

Dr Franck Sikakulya demande aux personnes qui soupçonnent de souffrir des hémorroïdes, de consulter un médecin et éviter l’automédication. Plusieurs autres maladies peuvent mimer les hémorroïdes et vous induire en erreur dans la prise en charge si vous n’avez pas consulté. Voir un médecin peut vous aider à avoir la nette précision sur la pathologie.  Elle peut être soignée médicalement ou prise en charge chirurgicalement selon son degré indique Dr Franck Sikakulya, qui est également enseignant à l’Université Catholique du Graben et médecin aux Cliniques Universitaires du Graben.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE