UCG : La dynamique pour la formation des formateurs va se poursuivre (Recteur)

L’Université Catholique du Graben n’a pas laissé s’estomper la dynamique pour la formation des formateurs. Au-delà de certains membres de son personnel qui sont en formation en Europe et dans d’autres pays Africains notamment, d’autres poursuivent leurs études au pays et même à l’UCG. Par ailleurs, une cellule d’assurance qualité a déjà été créée à l’UCG et le recteur dit attendre beaucoup d’elle.
C’est le recteur de l’UCG qui l’avait dit au public le samedi 21 novembre lors des cérémonies de clôture de l’année académique 2019-2020 couplées à la collation des grades académiques.

Si cette année n’a pas donné chance à certains membres du personnel enseignant de l’UCG de répondre présent au rendez-vous des études à cause de la crise de covid 19, le professeur Mafikiri Tsongo espère que l’année qui va s’ouvrir sera peut-être mieux que l’année précédente.

‘‘ Quelques bourses étaient en vue, mais encore là, on s’est retrouvé dans une situation telle que le covid, qui a poussé à ce que plusieurs universités étrangères surtout européennes ferment leurs portes, a eu une incidence telle que tout a été gelé. Actuellement comme on essaie de reprendre on peut espérer que quelques personnes pourraient aller étudier à l’étranger.’’


La qualité de la formation passe aussi par l’institution d’une cellule d’assurance qualité. ‘‘Elle a déjà été créé à l’UCG mais attend d’être mise en marche l’année prochaine pour nous apporter toutes les innovations qu’on attend d’elles, a promis le Professeur Mafikiri.
Le recteur de l’UCG insiste sur la qualité de l’enseignement et invite les parents à continuer à faire confiance à son université dans laquelle les inscriptions ont déjà commencé.