Affaire Kamerhe : Me Jimmy Peruzi appelle le député Mbindule Mitono à la constance et à ne pas cautionner l’injustice contre VK

Me Jimmy Peruzi, Coordonnateur de l’Union pour la Nation Congolaise UNC en province du Nord-Kivu désapprouve l’analyse selon laquelle le parti cher à Vital Kamerhe est confronté à une crise.

Dans une interview accordée le mardi 22 juin 2021 à La Voix de l’UCG, ce cadre de l’UNC a tenu à recadrer l’opinion autour des descensions internes présumées au sein l’UNC. Situation consécutive  à la condamnation mardi 15 Juin  de son leader Vital Kamerhe à 13 ans de prison ferme par  la cour d’appel de Kinshasa/Gombe dans l’affaire de  détournement des fonds alloués au programme de 100 jours du Président Félix Tshisekedi. 

« Je peux vous confirmer qu’il n’y a aucune crise au sein de l’UNC et je vous confirme que le parti se porte mieux qu’il y a une année lorsqu’on condamnait de façon injuste son président national », explique Me Jimmy Peruzi. 

Il  invite son camarade du parti, le député Mbindule Mitono,  à  la constance et à ne pas cautionner l’injustice contre leur leader Vital Kamerhe.

« Notre président a des difficultés, nous voyons que certains pensent que c’est maintenant une aubaine pour eux de faire de rapprochement pour des probables nominations. Un parti c’est comme un corps. Lorsque la tête est malade il  ne faut pas que le bras pense qu’il est épargné », ajoute-t-il.

Pour rappel, l’UNC a appelé mercredi 16 juin « aux élus du parti à tous les niveaux de suspendre leur participation aux activités politiques du CACH (Cap pour le changement) et de l’Union Sacrée de la Nation, à ce compris, celles du groupe parlementaire CACH jusqu’à nouvel ordre ».

Un mot d’ordre visiblement boudé par le député national Mbindule Mitono, élu de Butembo pour le compte de l’UNC qui a nagé en contrecourant contre la position du parti. Il a fait savoir à travers son compte twitter qu’il reste membre fervent du groupe parlementaire CACH et acteur permanent de l’Union Sacrée pour la Nation.