Butembo : Des cas des violences sexuelles se commettent et sont tus par des nombreuses victimes (Me Cathy Furaha)

Il y a un lien étroit entre les violences sexuelles et les conflits armés. Avis de Me Cathy Furaha de l’ONG Femmes Juristes pour la défense des Droits de la Femme, FJDF. La Voix de l’UCG l’a rencontré à l’occasion de la journée mondiale ce 19 juin de la lutte contre les violences sexuelles en temps des conflits armés.

Me Cathy Furaha indique par ailleurs que les défenseurs des droits de l’homme et des victimes des violences sexuelles sont la cible des menaces de la part surtout des hommes en armes qu’ils soient de l’armée loyaliste ou des groupes armés.

Me Cathy Furaha de FJDF, note qu’en en temps des conflits armés comme en temps de paix, des cas des violences sexuelles se commettent dans la cité et qui sont tus par des nombreuses victimes. En temps de conflits armés ces cas croissent massivement et sont perpétrées par des hommes en armes indique Me Cathy, avocate et défenseure des droits de la femme. « Terrorisées et sans confiance à la justice, les victimes se taisent et ne rapportent pas ce qu’elles considèrent comme une humiliation. Ce qui joue en faveur de leurs bourreaux » ajoute-t-elle.

Ceux qui défendent les victimes des violences sexuelles sont par ailleurs la cible des ceux qui sont accusés de perpétrer ces crimes dénonce Madame Cathy Furaha. « Des menaces qui s’accentuent avec l’insécurité qui caractérise notre région », indique-t-elle.

Me Cathy Furaha plaide pour plus d’implication de la population, du gouvernement et de la communauté internationale pour que cessent ces pratiques qui déshumanisent et écorchent la dignité de la femme.

Emma Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE