Butembo/Presse : « Les medias de Butembo sont devenus plus professionnels dans le traitement des informations sous Etat de siège qu’avant » (Rashidi Kasongo, UNPC)

Seules deux interpellations ont été enregistrées en près de 3 mois. Les medias de Butembo, malgré leurs lots des difficultés accompagnent les autorités militaires dans leur mission du rétablissement de la paix. C’est l’évaluation que fait Rashidi Amuri Kasongo, président de l’Union nationale de la presse, section de Butembo, en ce juillet  journée nationale de la presse.

Alors qu’il y avait des plaintes au quotidien des responsables politiques et des renseignements sur le traitement des informations par certains medias, ces réclamations ont presque disparus. En près de 3 mois de l’Etat de siège, seules deux interpellations ont été  enregistrées. Les medias usent de l’autocensure afin d’accomplir leur mission sans nuire à qui que ce soit  explique Rashidi Amuri Kasongo, président de l’UNPC Butembo.

« Durant cette période, les medias recourent à l’autocensure. Ils ont renforcé leurs responsabilités dans le cadre de contrôler, de tamiser ce qu’ils vont diffuser. De telle sorte que ce qui est diffusé comme information respecte la déontologie et l’éthique du journaliste. Certaines émissions et animateurs qui pouvaient énerver l’Etat de siège ont été écartés par les responsables des medias »,souligne-t-il.

Pour rappel, c’est depuis le 6 mai 2021, que l’état de siège était instauré en Ituri et au Nord-Kivu.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE