Butembo : Si un enseignant ne veut pas payer la dîme, une exigence biblique, qu’il cherche du boulot ailleurs (Mgr Ise Somo)

La ministre provinciale en charge de l’éducation a rappelé sa mesure d’interdiction de  la retenue à la source de la dîme sur le salaire des enseignants. Dans une correspondance datant du 22 mai, Maitre Kamala Luanda Prisca menace de traduire en justice tout contrevenant à cette mesure et sera obligé de rembourser la somme perçue. Cette mesure est différemment commentée par les intervenants dans ce secteur.

Pour  monseigneur Ise Somo évêque du diocèse anglican de Butembo et président de l’ECC au niveau local, chaque enseignant  qui a déjà signé l’avenant du travail doit payer sa dime qui est aussi prescription biblique. Dans le cas contraire, celui-ci doit se trouver de l’emploie  ailleurs.

« Le payement de la dîme est une obligation biblique. Chaque chrétien digne de ce nom doit payer la dîme. Ce ne sont pas seulement les enseignants qui doivent payer la dîme, ça concerne aussi les infirmiers. Nous avons constaté que les enseignants qui ne veulent pas payer la dîme sont ceux qui ne sont pas de notre communauté. Avant d’être engagé dans une école, chaque enseignant signe un avenant qui l’oblige de payer la dîme. Nous suivons la Bible et elle est claire, la dîme doit obligatoirement être payée. Si un enseignant ne veut pas payer la dîme, il doit aller chercher du boulot ailleurs » a dit Monseigneur Ise Somo.

Pour les enseignants des écoles conventionnées protestantes et kimbanguistes, le caractère obligatoire de la dîme  est une nouvelle forme de tracasserie à l’endroit des enseignants. Ceux-ci disent payer cette la dîme en contrecœur  pour conserver leur poste.

Georges Kisando Sokomeka et Ismaël Kabuyaya

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE