Butembo-Sida : « Le centre hospitalier FEPSI a réussi à éviter la contamination mère-enfant à 30 nouveau-nés » ( K. SIFA, FEPSI)

L’Asbl Femmes Engagés Pour la Promotion de la Santé Intégrale,  FEPSI encadre 18 enfants orphelins du SIDA. Ces enfants sont confrontés à plusieurs difficultés en société. La bonne nouvelle, ce qu’aujourd’hui on arrive à éviter à 100% la transmission de la mère à l’enfant rassure Kahambu Safi de la FEPSI à l’occasion de la journée mondiale dédiée aux orphelins du SIDA célébrée chaque 7 mai.

Depuis le début du suivi des femmes enceintes porteuses du VIH, le centre hospitalier de FEPSI  a réussi à éviter la contamination à environ une trentaine d’enfants. Il suffit juste que la femme se présente en temps à l’hôpital pour un suivi régulier. Après la naissance, l’enfant doit être suivi aussi pendant six semaines.

« Depuis que nous sommes dans la prévention, on n’a jamais eu d’échec. Tous les enfants qui naissent ici au centre hospitalier ne sont pas contaminés du Sida de leurs mères. Je peux estimer une trentaine d’enfants », explique Kahambu Sifa.

L’ONG FEPSI encadre 18 enfants orphelins du SIDA pour un suivi clinique, psychologique et sociale. Ces enfants souffrent des plusieurs ségrégations en société que décrit Kahambu Sifa.

« Il y a des familles qui rejettent des enfants après avoir appris que l’enfant est positif. On donne à l’enfant ses propres ustensiles de cuisine. Il mange seul à l’écart des autres enfants. Il ne prend pas régulièrement ses médicaments car personne ne s’occupe de lui. Il ne sait pas qu’il est malade non plus. », regrette-t-elle.

Madame Kahambu Sifa rassure que certains enfants orphelins du SIDA, une fois adultes, reussissent à s’intégrer dans la société. Mais aussi, petit à petit, la mentalité est en train de changer positivement dans la perception de cette maladie même si beaucoup reste à faire.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE