Butembo : Véranda Mutsanga, Parlement Débout de Furu, mouvement citoyens ont rendus hommage à Mumbere Faidas

Mumbere Faidas Messager    tué par balle vendredi 09 avril 2021 à Butembo, au Nord-Kivu, lors d’une marche contre l’inaction de la mission de l’ONU MONUSCO face aux massacres commis par des groupes armés dans cette région a été mis en terre ce mercredi 14 avril.

Le pauvre âgé de seulement 22 ans a été accompagné à sa dernière demeure  par les différentes structures impliquées dans la série des manifestations anti-MONUSCO lancées le 05 Avril dans  le Grand-Nord de la province du Nord-Kivu.

La date de son  inhumation  coïncide avec la commémoration des 23 ans des massacres de Kikyo.  C’était un certain  mardi 14 avril 1998, un groupe de miliciens Maï-Maï attaque une position des éléments des Forces armées congolaises de l’AFDL, sur la colline stratégique de Kikyo, située à la sortie sud de Butembo. Prise au dépourvu, l’AFDL perd des dizaines de ses soldats, comme le reconnaît le jour-même, à la radio publique, le prénommé Djimy, commandant des troupes déployées dans la ville. Les Forces armées congolaises décident alors de lancer une opération de ratissage de grande envergure pour traquer ces assaillants Maï-Maï qu’ils croient dissimulés dans les domiciles des habitants. Sur les ondes de la radio publique, le commandant local des Forces armées congolaises ordonne aux habitants de Butembo de rester chez eux pendant quatre jours, soit du 14 au 17 avril 1998, pour permettre à l’armée de mener à bon port son « ratissage ». 

Si le Comité des victimes survivantes des massacres de Kikyo dit avoir identifié 192 personnes mortes lors de ces massacres, la section locale de Croix-Rouge, elle, avance un bilan de plus de 250 morts.

Tsongo Léon, l’un des manifestants réclame justice pour les victimes de la barbarie policière  et des massacres de Kikyo.

« C’est parce que les policiers et militaires fautifs sont impunis qu’on continue de tirer sur les civils  », dénonce-t-il.

Retenez que le pauvre Mumbere Faidas Messagera été inhumé ce mercredi 14 avril 2021 dans un cimetière familial sis dans la bourgade de  Mavono au Nord-est de Butembo.    

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE