Déplacements des populations de Mangina vers Beni : l’armée rassure que la situation est sous contrôle

Il s’observe depuis le week-end dernier des déplacements massifs des populations de Makeke, Mangina et environs pour qui se dirigent vers le centre ville de Beni au Nord-Kivu.  Après  les incursions des rebelles ADF dans trois groupements de la chefferie des Babila-babombi en territoire de Mambasa où au moins 30 civils ont été tués par ces rebelles Ougandais, l’armée rassure qu’elle est sur les trousses de l’ennemi. Le lieutenant Antony Mwalushayi, porte parole des Opérations Sokola invite la population au calme. « L’armée a récupéré la situation trop vite. L’ennemi a prix fuite», rassure le lieutenant Antony. A l’inquiétude le  de la société civile accusant l’armée de  ne mène des opérations dans la partie Est de la Route Nationale au détriment de l’Ouest, le porte parole invite les forces vives à laisser les professionnels faire leur travail. «A  la société civile, qu’elle  laisse l’armée  faire son travail. Nous sommes les professionnels de la sécurité. Nous savons ce que nous faisons. La Société Civile doit nous aider en nous donnant des informations afin de venir à bout de l’ennemi », fait-il savoir.

Craignant les représailles des ADF, les habitants se dirigent les uns vers la ville de Beni et d’autres à Butembo depuis la semaine dernière.  Le maire de la ville de Beni, Bwanakawa Masumbuko Nyonyi, craint que ces mouvements des populations risquent “d’augmenter le nombre des malades d’Ebola” à Beni. Dans la parade hebdomadaire de ce lundi 10 février 2020, l’autorité urbaine a demandé à la population de sa ville d’être vigilante et de dénoncer tous les malades auprès des équipes de riposte.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE