Le Dr Denis Mukwege est une personnalité à protéger et non à menacer (Thomas d’Aquin Muiti)

Le Dr Denis Mukwege est une personnalité à protéger et non à menacer. Ces propos sont du vice-président et porte-parole de la société civile de la RDC  tenus ce jeudi 20 août à Goma, pour s’opposer aux détracteurs du prix Nobel de la paix.

Thomas d’Aquin Muiti pense que le Dr Denis Mukwege est un bon patriote et n’a jamais été dans les sales draps pour lui en vouloir.

 Cet acteur de la société civile estime que les gens doivent lui être plutôt reconnaissant au lieu de lui proférer des menaces qu’il qualifie, d’inutiles surtout aussi que ce médecin continue à militer pour redorer l’image de la femme à travers son hôpital de Panzi.

À ces détracteurs, Thomas d’Aquin Muiti propose plutôt qu’au lieu de vouloir intenter à la vie de ce gynécologue congolais, leur demande de ne pas l’honorer s’ils estiment qu’il n’est pas un bon acteur de la société civile.

« On peut déplorer ce genre de comportement des citoyens congolais. Denis Mukwege c’est quelqu’un qui s’est démarqué. Il a défendu la cause de la femme qui était victime des violences sexuelles. Il est en train d’entretenir des très bonnes activités à l’hôpital Panzi. Je pense que pour ça, les gens devraient lui être reconnaissants  et non pas lui proférer des menaces intitulés.  Il nous a amené un prix Nobel. Il faut le remercier. Il faut le reconnaitre. »

Retenez que 44 organisations congolaises des droits humains condamnent « les graves menaces », qui ciblent Denis Mukwege.

 Ce dernier dit être menacé notamment à travers des “correspondances haineuses” pour son plaidoyer en faveur de la paix dans l’est du pays et la création d’un tribunal international pour la RDC afin de juger les graves crimes commis entre 1993 et 2000 au pays. 

Mike Hammer, ambassadeur des Etats-Unis en RDC juge “inacceptables” ces menaces qui interviennent alors que les violences s’aggravent dans l’est du pays. 

Dalmond Ndungo