Insécurité à l’Est : Ce qu’a dit le Felix Tshisekedi sur la question des ADF

L’intégrité de la nation congolaise doit demeurer la préoccupation de tout congolais réitère le président Felix Tshisekedi. En faisant le bilan des opérations militaires à l’Est du pays, le Président s’est félicité de la montée en puissance de l’armée congolaise. Il a justifié la présence de l’armée ougandaise dans la traque des terroristes ADF tout en soulignant que cette opération doit être limitée dans le temps.

« Elles (FARDC) ont réussi à bouger les lignes et ont repris plusieurs bastions jadis occupés par les ennemis. Des chefs des bandes ont été neutralisés et plusieurs éléments de ces forces négatives se sont rendus. L’ennemi dans sa fuite et sa nuisance légendaire commet des massacres sur les populations civiles mais cela ne peut pas altérer ma détermination à ramener la paix dans notre pays. », a souligné le Président Felix Tshisekedi dans son discours à la nation.

« Je voudrais fustiger ici cette campagne de dénigrement et de démobilisation menée par une infime minorité de nos compatriotes jouant des rôles pernicieux d’étouffoir comme pour confirmer que l’insécurité qui règne dans cette partie du pays les confortait dans leurs entreprises », a-t-il dénoncé.

UPDF en RDC

« Par ailleurs certaines forces terroristes opèrent également dans les pays voisins. C’est le cas des ADF qui écument spécialement la frontière commune entre l’Ouganda et la RDC. Ainsi pour les combattre plus efficacement, nos deux pays, ont convenu, plus récemment, notre parlement dûment informé, je veillerai à limiter au temps strictement nécessaire ces opérations. », a-t-il dit par rapport à cette collaboration qui suscite plusieurs interrogations notamment au sein de la société civile du Nord-Kivu.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE