Marche/CACH : C’est paradoxal que ceux qui ont bénéficié de la tricherie de la CENI en 2018 soient les premiers à contester Ronsard (Prof Mughanda)

Le gouvernement de la RDC en interdisant les manifestations organisées ce jeudi contre le choix de Ronsard Malonda à la tête de la CENI a agi en  responsable. Avis du Professeur Muhindo Mughanda, Dr en sciences politiques et analyste.  

Pour le professeur, en période d’Etat d’urgence, tout rassemblement étant interdit, la position du gouvernement se situe du côté de la légalité.

 Il fustige aussi que les politiciens amènent la population à manifester pour une question dont l’importance est discutable au regard des nombreux problèmes sociaux des congolais.  « C’est paradoxal que ceux qui ont bénéficié de la tricherie de Ronsard Malondo soient les premiers à le contester », déplore le politologue.

La question de Ronsard Malonda à la tête de la CENI ne devrait pas être la préoccupation des congolais pense le professeur Mughanda. « Il y a plus urgent qui peut amener les congolais à se soulever que les manifestations contre Ronsard », fait-il savoir.

« La guéguerre autour du choix de Malonda devrait être laissée aux politiciens car en effet, ils se disputent autour de celui qui devrait mieux servir leurs intérêts à la CENI »,  pense le politologue.

Le professeur Mughanda craint par ailleurs que ces interdictions des manifestations, au de-là du fait qu’elles sont légales, servent de stratégie aux politiciens pour étouffer une expression de démocratie.

Le professeur Mughanda estime que ces appels à manifester sont plus de l’intérêt des politiciens du peuple qu’il appelle à la prudence. 

Emma Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE