Nord-Kivu : infirmiers en grève, des étudiants et élèves stagiaires prestent dans certaines structures (SYNCAS)

Grève des professionnels de la santé dans les 17 zones de santé du Grand-Nord de la province du Nord-Kivu, les grévistes dénoncent  les intimidations des agents en grève par certaines autorités sanitaires. Ils l’ont fait savoir ce vendredi 6 août 2021 à l’issue de la réunion évaluative  de la Coordination des Syndicats des Professionnels et Administratifs de Santé, SYNCAS.

Au cinquième jour aucune solution n’est trouvée en dépit  de deux rencontres entre le banc syndical et  le Gouvernement à travers le  Secrétaire Général   du ministère de la santé déplorent les infirmiers dans la déclaration finale de cette rencontre évaluative.  

Selon les grévistes, leur  appel à la  grève sèche est respecté en environ 95% dans les Zones de Santé Rurale et environ 80% dans les milieux urbains. Ils dénoncent quelques abus enregistrés depuis le lancement de la grève lundi 02 Août.

  • Les intimidations des agents en grève par certaines autorités sanitaires,
  • Le recours dans certaines structures à une main d’œuvre étrangère non reconnue par le ministère
  • L’exploitation des élèves et étudiants en sciences Infirmières avec un risque d’erreurs professionnelles,
  • Le non respect volontaire du mot d’ordre par certains membres de nos syndicats

Pour ce fait, la Coordination Intersyndicale lance une mise en garde sévère aux :

  • autorités sanitaires qui se donnent le kilo d’intimider les grévistes tout en sachant que la grève est constitutionnelle,
  • structures qui recrutent une main d’œuvre étrangère et élèves ou étudiants en violation du code du travail et du statut des agents de carrière

La coordination Intersyndicale de la santé projette une sanction exemplaire aux professionnels de santé  qui violent l’appel à la grève sèche dans les structures de santé de la place.

Pour rappel, les grévistes réclament entre autre  l’alignement des agents jusque là non payés à la Prime de risque du personnel de Santé Publique, Hygiène et Prévention  et l’’exécution stricte des crédits budgétaires selon les catégories prévues par la loi des Finances exercices 2021.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE