Nord-Kivu : la société civile invite le Président Félix Tshisekedi de contraindre Tommy Tambwe à la démission et de nommer une personne qui n’a jamais pris part dans un groupe armé

Après le Dr  Docteur Mukwege, la Lucha, la société civile du Sud-Kivu, à son tour la société civile des 9 villes et territoires du Nord-Kivu rejette la nomination de l’ex-rebelle Tommy Tambwe, à la coordination du Programme de Désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et stabilisation, DDRC-S.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 12 août 202, les forces vives du Nord-Kivu disent être en désaccord avec la désignation d’un acteur dont l’histoire récente renseigne sur sa participation active et avérée dans des mouvements insurrectionnels qui ont déstabilisé  la paix et la sécurité dans la partie Est du pays.

« Les empruntes du précité restent visibles  avec les mouvements insurrectionnels RCD, M23  et ALEC et dont les plaies causées restent dans l’esprit des populations », dénoncent les forces vives.  La Société Civile du Nord-Kivu recommande au président de la République de contraindre le coordonnateur controversé  du    DDRC-C à la démission et de nommer une autre personne qui n’a jamais pris part dans des groupes armés.

Pour rappel, le docteur Denis Mukwege  a exprimé  ses inquiétudes après la nomination du coordinateur national du Programme de Désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et stabilisation (DDRC-S). A travers une déclaration rendue publique mercredi 11 août à Bukavu, le prix Nobel 2018 regrette qu’un ancien chef rebelle soit nommé à la tête de ce programme.   Le célèbre gynécologue congolais pense que le fait de gratifier des criminels au lieu de les traduire en justice encouragerait les groupes armés en brousses à attendre leur tour.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE