Rastafari: « Jump NYABINGHI », ce titre de Bob Marley rendant hommage à une divinité Nande (Magloire Paluku)

Tous les 11 mai, le monde entier, Butembo avec, célèbre l’anniversaire de la mort de Bob Marley. Chaque année la commémoration de la mort du reggae-man revêt des atouts particuliers. Des fans du Roi du   reggae se comptent en des milliers année après année en dépit de sa disparition depuis le 11 Mai 1981, il y a de cela 40 ans. Ils sont rares les mélomanes du Nord-Kivu qui   sont au courant de l’existence du titre «JUMP NYABINGHI » du riche  répertoire de Bob Marley.  Comment expliquer la vénération de « NYABINGHI » une divinité de la région par un artiste jamaïcain ?  Décryptage à travers l’entretien réalisé avec Magloire Paluku, journaliste et artiste musicien.  

Pour Magloire Paluku « Nyabinghi » est une princesse Ougandaise du 17e siècle élevée au rang de déesse qui veut dire celle qui a les richesses dans ses mains.

« Ce sont des déesses mystiques ougandaises  qui luttaient contre l’esclavagisme et la colonisation.  Elles ont été vénérées aux 17-18eme siècles. Elles sont soit réelles soit fictives. Le mouvement « Nyabinghi » a inspiré le mouvement rastafari. Pour Bob Marley « Jump Nyabinghi » ce sont des femmes qui pouvaient sauter et sauver l’humanité », explique Magloire Paluku. « Et plus tard, la civilisation Nande(Ndlr peuple de  l’Est de la RDC ) vénéra Nyavingi comme une déesse de la fécondité.  Bref les Nande devraient en être fiers,  c’est bien elle qui a fait le mouvement rastafari dans une autre philosophie », fait-il savoir.

Retenez qu’en ce 11 Mai, en sillonnant les rues de Butembo on pouvait croiser des reggae menen dreadlocks en effervescence. Et même, sans dreadlocks ils ont arboré  des tee-shirts à l’effigie du reggae man jamaïcain et des bonnets aux couleurs vert-jaune-rouge.

Visualisez sur /www.youtube.com/watch?v=a7INtYg4XXc

Georges Kisando Sokomeka