Trois jours de prière pour la paix à l’Est : « Pardonnons et bénissons ceux qui nous offensent comme le recommande le Christ » (Léon Syahava, GOFAN)

Trois jours de prière pour la paix à l’Est de la RDC et particulièrement à Beni à partir de ce mercredi 14 Février. C’est ce que vient de lancer l’évangéliste Léon Syahava du ministère Gospel For All Nations GOFAN. Une des raisons de la persistance de la guerre serait que nous ne savons pardonner et bénir ceux qui nous offensent comme le recommande Le Christ dans le « Notre père ».

Il s’agit de trois jours de prière à domicile sans distinction de confession religieuse. Entre 6 et 18 heures, chaque chrétien est appelé à consacrer le temps qu’il peut à une prière sincère.  Car la prière est une arme redoutable souligne l’évangéliste Léon Syahava.

« Les trois jours de prière d’intercession en faveur de la République Démocratique du Congo, spécialement pour l’Est de la RDC. Nous voulons que tout le monde, tous les chrétiensintercèdent pour la Paix à l’Est de la RDC vue que la région de Beni Butembo est devenue une boucherie humaine. Nous avons l’assurance que le secours de l’Est viendra de l’Eternel. », explique l’évangéliste Léon Syahava.

Pendant ces jours de prière, les chrétiens sont appelé à se repentir de plusieurs péchés qui nous éconduisent du droit chemin d’une bonne relation avec le Seigneur dont l’amour de l’argent plus que l’amour du prochain, ou l’amour de Dieu, l’hypocrisie, l’orgueil… Et surtout nous devons pardonner et bénir nos ennemis pour qu’ils voient les merveilles que Dieu fera pour nous.

« On a jamais bénis nos ennemies. Dans nos nombreuses prières, nous jetons des flèches envers nos ennemis. Nous voulons leur mort. Pourtant Dieu nous appelle à les aimer. Pour que Dieu travaille pour nous il veut que nous fassions des choses parfois contraires à ce que nous voulons. C’est pourquoi Dieu dit aller selon l’esprit et vous n’accomplirez pas le désir de la chair. Dans le Notre Père il dit Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé. Nous devons pardonner et bénir les ADF, les autorités même s’il y a des complices, lesFARDC, les Onusiens, », ajoute-t-il.

L’évangéliste Léon Syahava rappelle que Dieu agit souvent lorsqu’on a plus d’énergie. Malgré les 7 ans des massacres, nous n’avons jamais prié assez. Il appelle ainsi les chrétiens à clôturer la journée de prière chacun dans son église ou sa paroisse. Cette intercession a le soutien des plusieurs autres évangélistes locaux, régionaux, nationaux et internationaux.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE